Envie de participer ?

L’ASPTT Mulhouse/Rixheim se replace en tête de la N2 et a parfaitement préparé son 32e de finale de Coupe de France contre Sélestat en dominant hier… le SAHB II : 34-28.

L’ASPTT remporte le derby

Dans une salle de Rixheim pleine comme un œuf hier, l’ASPTT Mulhouse/Rixheim a dominé de la tête et des épaules une réserve sélestadienne, certes vaillante, mais bien trop jeune et qui n’a pas, pour le moment, le talent des équipes des saisons passées (34-28). Ce succès permet aux locaux de prendre place sur le podium avant une longue trêve jusqu’à fin janvier.

D’entrée de jeu, l’expérience locale met à mal la jeunesse adverse, obligeant le coach sélestadien Demangeon à prendre rapidement un temps-mort (5-1, 4e ). La physionomie du match ne change pas l’ASPTTMR domine les débats (10-5, 15e ). Chez les visiteurs, seuls Deghaud et Thomas (neuf des dix buts de leur équipe en première période) tentent quelque chose (10-7, 17e ).

Les pertes de balle s’enchaînent de part et d’autre. Les locaux jouent trop « facile » et les visiteurs grignotent leur retard (12-10, 24e ). Les portiers des deux camps - Lehmann et surtout Kriszt - ne sont pas en réussite. Sentant le danger, l’ASPTTMR place une accélération et signe un 4-0 avant le repos (16-10, 30e ), avec un Thuet qui aura été l’homme de ce derby.

Pour Sélestat, le calvaire ne fait que commencer. Au retour des vestiaires, l’ASPTTMR signe un second 4-0 pour mener de dix longueurs (20-10, 36e ). Les Violets viennent d’encaisser un 8-0 en douze minutes. Deghaud complètement éteint, c’est Idoux qui score enfin pour ses couleurs (20-11, 38e ). Il faut dire que la défense locale, bien orchestrée autour de Benjamin Piningre (qui a fait disparaître des radars le pivot adverse Lenne), est intraitable. L’ASPTTMR se relâche un peu (22-13 à la 41e , 23-17 à la 45e ), mais Frid, Thuet et consorts ne l’entendent pas ainsi. Cherrier trouve une lucarne sortie de nulle part, Gallotte enchaîne les montées de balle et le score enfle (30-21 à la 53e , 33-24 à la 56e ). La fin du match permet aux visiteurs de réduire le score avec quelques buts de Bottlaender, repositionné sur son aile droite.

Au final, les jaunes et noirs l’emportent fort logiquement 34-28. Ce succès permet à l’ASPTTMR d’occuper la seconde place, à égalité de points avec Livry-Gargan et Villers, le match du leader Ivry II étant remis à la fin décembre. Cette victoire fait du bien à l’ASPTTMR qui va affronter dimanche prochain son voisin Sélestat (Proligue) en 32e de finale de la Coupe de France. Une superbe rendez-vous juste avant les fêtes de fin d’année dans une salle qui affichera complet.

ASPTT Mulhouse/Rixheim - Sélestat II 34-28. Mi-temps : 16-10. Arbitres : MM. Plazanet et Vallet. ASPTTMR : 34 buts sur 48 tirs, 14 pertes de balle. Lehmann (1re à 51e , 7 arrêts) et Petit (51e à fin, 1 arrêt dt 1 p.) au but ; Frid 7/12 (2/2 p), Gallotte 7/8, Thuet 7/9, Cherrier 5/7, Ighirri 3/5, B. Piningre 2/3, Clua 1/1, Mankour 1/2, Schneider 1/1, Andlauer. Exclusions : 6x2minutes. Sélestat II : 28 buts sur 47 tirs, 16 pertes de balle. Kriszt (1re à 47e , 7 arrêts) et Brozat (47e à fin, 3 arrêts) au but ; Deghaud 9/17 (5/8 p.), Bottlaender 6/8 (1/1 p), Idoux 3/5, Thomas 3/4, Bouzham 2/2, Lenne 2/2, Zaepfel 2/6, Plat 1/3, Blaison, Van Ee. Exclusions : 1x2 minutes.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.